FAQ

Q: Comment puis-je participer au projet?

R: Si vous souhaitez participer, veuillez nous contacter par e-mail à transitionmonitor@2degrees-investing.org ou par téléphone au +33 142 811 997 (Français et Anglais) et +49 163 968 5300 (Allemand et Anglais). Nous signerons alors avec vous un un accord de confidentialité (voir modèle sur www.transitionmonitor.ch/NDAtemplate). Il vous sera ensuite demandé de fournir les données sur le contenu de vos portefeuilles actions cotées et obligations : identifiants (ex : ISIN) et nom de l’entreprise - à des fins de contrôle qualité. La date d’arrêté pour les données est le 31.12.2016. Afin de permettre l’analyse de l’exposition à risques à long-terme, nous collectons aussi les informations relatives à la rotation du portefeuille. Ces informations seront transmises  à transitionmonitor@2degrees-investing.org sous forme de tableur Excel (.xls ou .xlsx). Un modèle de saisie de ces données est disponible sur www.transitionmonitor.ch.

Q: Les informations contenues dans mon portefeuille resteront-elles confidentielles?

R: 2° Investing Initiative garantie la confidentialité des données les portefeuilles et les noms des organisations participantes. Les données du portefeuille seront conservées dans un dossier protégé par mot de passe. Tout résultat des analyses sera partagé exclusivement avec les fonds de pension ou les assureurs concernés. Les résultats anonymes seront utilisés pour une méta-analyse.

 Q: Combien coûte la participation?

R: La participation est gratuite.

Q: Serais-je obligé de publier les résultats? Les résultats seront-ils publiés?

R: Vous ne serez pas contraint de publier les résultats. Toute information partagée par 2° Investing Initiative avec l’Office Fédéral de l’Environnement OFEV et le Secrétariat d’Etat aux questions financières internationales SIF sera entièrement anonyme et seulement utilisé pour la méta-analyse.

Q: Quelles catégories d’actifs sont couvertes?

R: L’analyse porte sur les portefeuilles actions cotées et d’obligations d’entreprises.

Q: En quoi cette analyse diffère-t-elle d’une empreinte carbone?

R: Le modèle d’évaluation climatique permet d’appliquer les recommandations relative à l’analyse de la sensibilité des portefeuilles à un scénario 2°C de la « Task Force on Climate-Related Financial Disclosures“ (TCFD) établie par le FSB. Elle s’inscrit aussi dans le cadre de l’Accord de Paris qui prévoit de mettre en cohérence les flux financiers avec les objectifs climatiques. Ce modèle complète l’approche d’empreinte carbone, qui, s’appuyant sur des données passées, ne permet pas une comparaison avec les objectifs des scénarios prospectifs.

Q: Est-ce donc une analyse de risques?

R: Le programme de test ne prétend pas quantifier le risque financier lié au changement climatique. Les analyses peuvent cependant fournir des éléments utiles pour l’analyse de risque, en pointant l’écart entre l’allocation des portefeuilles et ce que prévoit un scénario 2°C. Pour aller plus loin, le test pilote contient une question (volontaire) sur le taux de rotation du portefeuille afin d’évaluer l’exposition aux risques à long-terme.  

Q: Que dois-je faire si mon portefeuille est investi dans des fonds?

R: Les participants doivent fournir, si possible, mettre en transparence les fonds dans lesquels ils détiennent des participations. En l’absence de ces informations, nous utiliserons une base de données de fonds. Cependant, du fait de sa couverture limitée, nous ne pouvons garantir l’évaluation de tous les fonds.

Q: Pourquoi l’analyse est elle basée sur le modèle de compatibilité climatique de 2° Investing Initiative ?

R: Ce modèle offre une analyse de scénario 2°C. Une fois finalisé, ce modèle sera disponible gratuitement, sans licence d’utilisation. L‘utilisation d‘un unique modèle permet en outre la comparabilité des résultats.

Q: Comment faire pour obtenir des autres analyses ?

R: Le projet fournit un cadre d’évaluation commun, simple et conforme aux bonnes pratiques établies par le Prix International du Meilleur Reporting Climatique Investisseurs. Cependant, cela ne vous empêche pas de contacter des fournisseurs de données commerciales ou consultants financiers pour des autres analyses.